Les lettres de motivation ou les formules magiques

Benoît de Sainte-Maure: Le Roman de Troie. BnF

Benoît de Sainte-Maure: Le Roman de Troie. BNF

« Sésame ! Ouvre-toi ! » Voilà l’exercice. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, déverrouiller des portes avec des mots.

Tout a commencé avec une bonne idée, un homme, certain de l’activité qu’il voulait mener dans sa vie, a un jour pris son courage à deux mains et a écrit une lettre à celui qui faisait autorité dans ce domaine. Dans cette lettre hors du commun, l’homme s’était mis à nu, expliquant son parcours du A jusqu’au Z, ses rencontres, ses découvertes, ses revers de fortune puis finalement, les racines profondes de sa motivation. Touché par tant de franchise et de bravoure, l’autorité contacta l’homme et lui proposa du travail. Ainsi naquit la Lettre de motivation et aussitôt mourut la bonne idée.

Un autre homme qui eut vent de cette histoire extraordinaire décida d’écrire lui aussi une lettre similaire au responsable d’une entreprise, et à son tour l’homme trouva du travail. La rumeur courut rapidement, de plus en plus de gens se mirent à écrire des lettres, vampirisant toujours un peu plus l’efficacité de la démarche. Puis un jour, un groupe d’hommes chargés par le gouvernement de faire en sorte que le système tourne et que tout le monde devienne un employé, décida de transformer cette mode en convention. D’initiative la Lettre devint un devoir. Le destin de la Lettre fut scellé.

Les gens, même les moins inventifs, durent écrire des lettres. Alors sont apparus « Les bons conseils », les éléments qui font bonne impression dans la Lettre. Puis ces « bons conseils » sont devenus des « tournures », des phrases archétypales qui fonctionnent bien, c’est-à-dire qui agissent sur l’inconscient de celui qui les lit. La Lettre se devait d’être de plus en plus courte, concise, conventionnelle dans sa structure, sa forme et son fond. Les hommes apprirent comment formuler ce passage obligé. C’est ainsi que ces « tournures » sont devenues des « formules ». On enseigna aux responsables des ressources humaines à reconnaitre les bonnes « formules » dans la Lettre, c’est-à-dire la juxtaposition de mots qui serait révélatrice de la motivation du candidat. De sa motivation, de son caractère, de son attitude et même de ses valeurs, on leur apprit à extrapoler tout cela. Dans le même temps, les instances responsables de réduire le chômage enseignèrent ces mêmes « formules » aux demandeurs d’emplois.

Ainsi le système en vint, à former des gens à reconnaitre les « formules » incarnés en la personne des RH, et à former des gens à donner les « formules » incarnés dans l’office de l’emploi, les mesures socio-professionnelles et tout autre organisme de placement. De plus en plus de monde s’accorde à dire que la Lettre n’est plus révélatrice de la motivation de la personne et que l’exercice est devenu absurde, mais pourtant le monde continue. Pourquoi ? Pourquoi continuer quelque chose d’absurde ? Car désormais derrière la Lettre de motivation se cache autre chose, un autre but, une autre logique. Le système ira au bout de cette logique et les « formules » deviendront des « mots de passe », les lettres deviendront des lignes de codes politiquement parfaites, vidées de toutes substances, vidées de toute vérité.

Le système nous fait parvenir ce qu’il veut entendre.

Le système nous fait prononcer les mots.

La Lettre de motivation est un rituel d’allégeance.

                                                                                                                                          Josuha Acker

Josuha Acker, auteur de ce texte et stagiaire chez scenicprod de mars à juin 2015, a commencé en août un stage  de longue durée à La Branche en tant qu’ assistant socio-éducatif (ASE). Cher Josuha, bienvenu dans la branche!  Ne perdez pas de vue l’étoile qui vous guide là-haut et bonne route brillant pèlerin.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s